Ísland - Île de feu et de glace

 

 

Seljalandsfoss.

 

Seljalandsfoss.

 

Skogafoss.

 

Plage de sable noir de Vik.

 

 


 

 

 

Reynisdrangar au large des falaises de Vik.

 

Bloc de basalte roulé sur la plage de Vik.

 

Plante grasse sur la plage de sable noir de Vik
(l'une des 10 plus belles du monde selon le classement de la revue  "Islands Magazine").

 

Macareux moines au sommet des falaises de Vik.

 

Les pitons rocheux de Reynisdrangar.

 

Panorama sur Reynisfjara (cordon littoral) et  la lagune de Dyrholaos.

 

Pavés en orgues basaltiques décapitées (érosion glaciaire) à Kirkjubaejarklaustur.

 

 


 

 

 

Site de Svartifoss.

 

Svartifoss et ses orgues basaltiques.

 

Panorama depuis Skaftafellsheidi.

 

Front du glacier Skeidarar ( 16 km de large) et son sandur.
(c'est à cet endroit précis qu'est sorti le fameux jokulhlaup de 1996 consécutif à l'éruption infraglaciaire du Grimsvotn)

 

Morsarjokull, ses bandes de Forbes et ses éboulements supraglaciaires.

 

Détails du sandur de Morsardalur.

 

Linaigrettes, Skaftafellsjokull et massif du Snaebreid.

 

Snaebreid - 2041 m (point culminant de l'Islande).

 

Panorama du Skaftafellsjokull.

 

Front du Skaftafellsjokull: lacs proglaciaires, moraines frontales,  kettles (blocs de glace morte, détachés du glacier) et sandur.

 

Sjenarnipa et sandur.

 

 


 

 

Bloc de basalte en cours de gélifraction (moraine du Bredamerjokull)
(l'eau s'infiltre dans les fissures, le gel les fait s'écarter).

 

Bloc de basalte gélifracté.

 

Panorama du front du Breidamerkurjokull (13 km de large).

 

Mini iceberg échoué sur une plage de sable noir.

 

Iceberg flottant au milieu du Jokulsarlon
(Le Jokulsarlon est une lagune, mélange d'eau douce venant du glacier et d'eau salée arrivant du petit chenal le reliant à l'océan).

 

Icebergs et front du Bredamerjokull.

 

Jeux de lumière.

 

Icebergs rejetés par l'océan Atlantique sur une plage de sable noir
(Cordon littoral du Jokulsarlon).

 

Sterne arctique.

 

 

Panorama de la lagune.

 

 

 


 

 

 

Cascades de Ofaerufoss dans la fissure éruptive d'Eldgja.

 

Fissure d'Eldgja
(Volcan linéaire et éruptions alignées sur 17 km environ en continu,)
.

 

Panorama du Landmannalaugar (volcans sous-glaciaires würmiens).

 

Coulée de lave vitrifiée récente (XVIIIème siècle).

 

Anciens volcans (dômes colorés), bouche éruptive récente (taches noires au centre) et fumerolles (à droite).

 

Faune locale.

 

 


 

 

 

Fumerolles (type solfatare) et coulée de lave vitrifiée. La fantastique palette de couleurs
de cette région vient de l'oxydation des différentes roches volcaniques).

 

Lac de barrage à l'arrière de la coulée de la lave (paradis des linaigrettes).

 

Source hydrothermale type jaillissante.

 

Source jaillissante et dépôts de travertin.

 

Cône éruptif (scories).

 

 


 

 

 

Calotte glaciaire d'Hofsjokull ( Islande centrale).

 

Sydri Haganga: volcan tabulaire sous-glaciaire würmien (Vatnajokull en arrière plan).

 

Aldeyjarfoss et ses orgues basaltiques.

 

Godafoss.

 

Coucher de soleil de minuit sur Myvatn depuis Reykjahlid.

 

 


 

 

 

Lac de cratère de Viti.

 

Source hydrothermale à Krafla .

 

Bulle de gaz explosant à la surface d'une mare de boue.

 

Forage géothermique abandonné (stérile).
(Foré en 1990, cote tête: 550 m, profondeur atteinte: 2105 m!).

 

Panorama sur la plaine de Leirhnjukur ( Mývatn et Hlíðal au fond)

 

Lave cordée (lave type "pahoehoe"; déformation lente due à la progression de la coulée).

 

Tunnel de lave et cône de scories oxydées (rouge) dans le Leirhnjukur.

 

Tunnel de lave partiellement effondré.

 

Sol fissuré.

 

Grabben (sol effondré, disséqué par des failles normales) et coulées de lave type "aa" en arrière plan.

 

 


 

 

 

Curieux blocs de lave devant le cratère d'Hverfjall.

 

Fond du cratère Hverfjall (Myvatn en arrière plan).
Sa forme particulière résulte d'une éruption phréatomagmatique unique, il y a ~ 2500 ans:
une faille s'est ouverte sous un lac. La rencontre de la lave et de l'eau étant très explosive, l'éruption a été très violente.

 

"Ruines" de Dimmubogir.
Ces formes ruinistiques sont dues à une coulée de lave qui est venue recouvrir une étendue marécageuse.
L'eau se vaporisant avec la chaleur, des conduits fumerolliens se sont formés pour évacuer la pression, créant ces formes pointues ou torturées.

 

Source chaude (piscine) de Reykjahlid.
(La couleur bleu-blanc de l'eau provient des minéraux dissous, silice principalement)

 

 


 

 

 

Port de pêche d'Husavik.

 

Canard eider à duvet femelle dans le port d'Husavik.

 

 


 

 

 

Ancien conduit de geyser? (dépôts de travertin: calcaire et gypse).

 

Sources hydrothermales.

 

Pingo (?)
(Soulèvement de la lave par un bloc de glace géant se formant par accumulation en zone périglaciaire, post-würm)
.

 

Maison traditionnelle restaurée.

 

Source hydrothermale et travertin.

 

Fumerolle (type mofette), linaigrettes et sources chaudes (Hofsjökull au fond).

 

 


 

 

 

Bloc erratique sur le Rjupnafell - 858 m (Hofsjokull au fond).

 

Lagopède posé sur un bloc de palagonite.

 

 


 

 

 

Gullfoss: deux cataractes consécutives.

 

Panorama de Gullfoss.

 

Geyser Strokkur à Geysir (photo issue d'une vidéo).

 

Bouche de Strokkur.

 

 


 

 

 

Centre ville de Reykjavik, "place" Arnarholl.

 

Oeuvre d'art: drakkar viking.

 

Oeuvre d'art marine au Sud de Reykjavik, représentant le grand pingouin (Pinguinus imennis),
espèce disparue au milieu du XIXème siècle, les derniers étant islandais.
(au fond, le stratovolcan Keilir - 378 m)

 

 

 

 

 

 


Copyright (c) Chamonix - 2008-2017. Tous droits réservés.