Merlet et compagnie

 

 

Merlet est un belvédère bien connu de la vallée de Chamonix, avec sa vue incroyable sur tout le massif du Mont-Blanc et ses glaciers. Il s'agit d'un ancien alpage reconverti en parc animalier hébergeant des espèces montagnardes en semi-liberté : chamois, bouquetins, mouflons, lamas...

 

 


Vue 3D de la vallée de Chamonix avec Merlet à l'entrée de son défilé.

 

Quand on entre dans la vallée de Chamonix par l'aval (i.e. par les gorges de l'Arve), sa forme particulière en saillie se démarque tout d'abord dans le paysage. Avec un peu plus d'attention, on peut remarquer son profil en gradins surplombant la vallée du haut de petites falaises. Et si l'on regarde avec l'oeil du géologue, on peut observer de petits couloirs latéraux de part et d'autre de chaque creux des petits plateaux, plus ou moins actifs en éboulis (dont le fameux couloir Ouest qui embête la voie du chemin de fer par ses éboulements réguliers!).

 

 


Vue frontale du versant de Merlet.

 

In situ, dans des forêts impénétrables, quelques indices de brèche tectonique attestent de la présence de mouvements anciens de failles...

 

 

 


Brèche tectonique vers Merlet.

 

 

Fort de tous ces éléments, on peut conclure que Merlet est une vaste relique de panneau glissé ou écaille, issu de la dislocation du massif des Aiguilles-Rouges au Trias.

 

 


Coupe géologique au droit de Merlet (issue d'un M.N.T.).

 

 

Cette affirmation est en outre étayée par la géologie particulière, et plus complète, du versant situé tout de suite à l'Est : au lieu-dit "Les Epinettes". En effet, en pied de pente, deux affleurements intéressants de grès du Trias peuvent être observés le long du chemin montant des Montquarts à Merlet. Un affleurement plutôt étendu en partie basse, que le chemin traverse directement sur sa partie supérieure (étonnant qu'aucun des anciens géologues ne l'ait cartographié...) et un tout petit affleurement situé plus en amont, un peu caché dans la forêt.

Ces affleurements sont tous deux situés en contact normal sur les roches métamorphiques varisques du massif des Aiguilles-Rouges (gneiss), mais en bordure d'un contact tectonique, d'une écaille de taille moyenne, résultant encore de la dislocation du socle au Trias. Les grès viennent buter sur le versant. Par endroits, un semblant de paléosol est sans doute visible en intercalation.

 

 

 


Grès triasique du bas des Epinettes.
(pendages des grès : 162°N-18°O / des gneiss : 346°N-80°E)

 

 

 


Partie centrale de l'affleurement aval du grès des Epinettes : gradin et fracture avec glissement "banc sur banc".

 

 

 


Petit affleurement de grès triasique du haut des Epinettes.

 

Au sommet de cette petite écaille, pas de grès visible (?), mais le chemin traverse un socle métamorphique poli par le glacier, portant des traces typiques d'altération d'une paléosurface : petites cavités sphériques...

 

Bien plus haut, à Saléchet, entre Merlet et Bellachat, la partie amont d'une immense écaille se dessine dans le paysage, à qui sait regarder. Sur le terrain, ce très gros "morceau de rocher" est délimité par un petit  ressaut inverse par rapport à la pente et marqué par une surface faillée qui court tout le long. Cette grande écaille fait la liaison entre la petite écaille des Epinettes portant le grès triasique et le massif des Aiguilles-Rouges.

 

 


Brèche tectonique de Saléchet.

 

 

En remontant toujours la vallée, le ravin des Vouillourds se connecte à son sommet par une belle faille qui tranche la crête de Bellachat jusque vers le sommet du Brévent, limitant une nouvelle écaille. La partie située à l'aval du refuge de Bellachat présente une zone broyée avec de nombreux monolithes isolés.

 

 


Faille Bellachat-Brévent.

 

 

Encore plus loin dans la vallée, on peut se demander si Planpraz et la Flégère (qui possède un versant fortement tectonisé: zones broyées, tours St Jacques...) ne sont pas eux aussi des écailles affaissées. Ce qu'il y a de sûr, c'est que le petit sommet du Béchar au-dessus d'Argentière est bien une écaille détachée du massif des Aiguilles Rouges, mais dans un contexte un peu différent, puisque situé au droit d'un pincement de roches carbonifères.

 

 

 

 

 

Haut Accueil Géologie Minéraux Roches Fossiles Mines Glaciologie


Copyright (c) Chamonix - 2008-2020. Tous droits réservés.