Roches

 

Voici quelques exemples de roches qu'il est possible de rencontrer au détour d'un chemin lors d'une randonnée dans les deux  massifs (liste non exhaustive).

 

Roches magmatiques

Granite du Mont-Blanc (Glacier des Pélerins)

Granite du Mont-Blanc (Glacier du Tour)

Granite orange du Mont-Blanc (Torrent du Bisme)

Microgranite (Glacier des Pélerins)

Granite des Houches altéré (Les Chavants)

Voir aussi

Granite de Vallorcine (Vallorcine)

Voir aussi

Granite des Houches - roche saine (massif des Aiguilles-Rouges)

La couleur rose-vert  rappelle celle du granite de Pormenaz (cf. ci-dessous).

Aplite (massif des Aiguilles-Rouges)

Cette roche, très semblable à un quartzite, provient en fait de l'intrusion d'un filon magmatique en bordure du granite de Vallorcine. Sa composition reste identique à celle du granite, mais les minéraux sont très petits, inférieurs au millimètre.

Granite de Pormenaz (massif des Aiguilles-Rouges)

Granite de Pormenaz (massif des Aiguilles-Rouges)

Granodiorite (Torrent de Taconnaz)


Granodiorite en LPA : cristaux d'amphibole.

Pegmatite hercynienne (Massif du Mont-Blanc)

 

Micro-pegmatite graphique (Massif du Mont-Blanc?)

Petit caillou trouvé dans la moraine de fond würmienne sur Combloux.
A noter : la forme caractéristique du quartz (parties sombres) en forme d'agrafe (ou d'hippocampe), dans le feldspath (partie claire).

Microgranite "orbiculaire" (massif du Mont-Blanc)

Quartz ocelli : goutte de quartz "empaquetée" dans de l'amphibole, du microgranite orbiculaire présenté ci-avant.


Chloritite brune (cassure fraîche - massif du Mont-Blanc)


Chloritite brune vue en lame mince et en lumière polarisée analysée.
A noter la forme en petits vermicelles annelés de la chlorite.

Roches volcaniques

 

Et oui, dans le massif du Mont-Blanc il existe au moins une roche volcanique : la rhyolite. Les affleurements se situent sur la bordure Sud-Est du massif, en Suisse et en Italie (Val Ferret). D'après J. F. von Raumer et F. Bussy, ces roches sont datées de 307 Ma ± 2.

 


Rhyolite du massif du Mont-Blanc - secteur glacier du Dolent.


Rhyolite du massif du Mont-Blanc vu en Lumière Polarisée Analysée.

 

Phénocristaux de quartz et feldspath dans une matrice microlitique.

 

Roches métamorphiques


Domaine de température du métamorphisme (d'après R. Chassex)

 

 

Séquences para et ortho en fonction de l'intensité du métamorphisme :


(d'après J. Jung et M. Roques)

 

 

 

Migmatite (Torrent de Taconnaz)

Amphibolite noire (Torrent de Taconnaz)

Amphibolite verte (Glacier des Nantillons)

Gneiss (Massif du Mont-Blanc - aiguille du Goûter)

Gneiss (Massif du Mont-Blanc - Le Tour)

Schiste "tacheté" (Les Contamines-Montjoie)

Gneiss oeillé (Massif du Mt-Blanc - glacier de Bron)

Gneiss migmatitique (Tré les Eaux)

Orthogneiss ayant atteint la profondeur de ductilité et ayant commencé à fondre partiellement, d'où la présence de leucosomes (lentilles blanches) et mésosome (parties foncées).

 

Amphibolite à grenats et restes d'éclogite (lac Cornu)
Photo d'un bloc in situ puisqu'on ne touche qu'avec les yeux
dans la réserve naturelle des Aiguilles-Rouges!

Il s'agit d'une ancienne coulée de basalte tholéiitique ayant atteint le stade de métamorphisme de l'éclogite, c'est-à-dire une haute pression = 11 kbar, pour une température de 780°C. Elle a par la suite été rétromorphosée pour partie en amphibolite. Minéraux : clinopyroxène, grenats, hornblende, plagioclase.
(Source: J-P Liégeois & J-C Duchesne - 1981 - "The lac Cornu retrograded eclogites")

Bloc d'anatexite (glacier de Miage italien) 4 x 6 m
Provenance probable: pied de la pointe Baretti.

Roche ayant atteint largement le stade de la fusion partielle. Amphibolite = éléments noirs anguleux; mobilisat / leucosome = parties blanches.

Il pourrait s'agir de la roche mère du granite du Mont-Blanc.

 

Anatexite  (massif du Mont-Blanc)

Anatexite (massif du Mont-Blanc)

Granite migmatitique (Aiguilles-Rouges)

Ce granite hercynien a subi une hausse de température suffisamment importante pour devenir ductile, voire avoir un début de fusion partielle. Ce réchauffement est sans doute à mettre en lien avec l'intrusion du granite de Vallorcine tout proche. Les minéraux sont ainsi déformés et aplatis.

Gneiss à grenats (Aiguilles-Rouges)

Des petits grenats rouges (1 mm) sont visibles dans ce gneiss (photo sensible à la souris).

 


Lentille de roche calco-silicatée dans un gneiss migmatitique.
(Aiguilles-Rouges)

A noter : la forme en fuseau de la lentille.

 

Détail d'une lentille calco-silicatée comme celle présentée à gauche.

Une auréole réactionnelle c'est produite en périphérie de la lentille, avec diffusion de matière depuis le gneiss migmatitique vers la roche calco-silicatée.

Lame mince d'un pli d'une lentille calco-silicatée en LPA. (Mont-Blanc)


Lame mince de marbre en LPA. (Aiguilles-Rouges)

 

Ultramafitite (massif des Aiguilles-Rouges)

Il s'agit d'une serpentinite à chrysotile et lizardite (Source : Jürgen F. von Raumer et François Busssy, 2004)

Détail de l'ultramafitite (massif des Aiguilles-Rouges)
Photo d'un bloc in situ, puisqu'on ne touche qu'avec les yeux
dans la réserve naturelle des Aiguilles-Rouges!

Section polie d'un petit fragment de serpentinite (massif du Mont-Blanc)

Serpentinite vue en lame mince et en lumière polarysée analysée.

 

 

 


Diagramme T/P : champs des principaux faciès du métamorphisme général.

 

 

 

     

Analyse d'un échantillon de roche

     

Roche analysée par le Laboratoire Génie Civil et géoEnvironnement de l'université Lille1.

     

 

 

 

 

 

Roches sédimentaires

Gypse triasique (couverture du Mont-Blanc)

Lame mince de gypse en LPA.

Cargneule triasique (Récoltée dans le torrent du Nant Ferney)

 

Grès du Trias (Récolté aux Montquarts)

Conglomérat du Carbonifère (Les Posettes)

A noter: ces roches sont à la limite entre le sédimentaire et le métamorphique.

Brèche rose du Trias avec filon de quartz et hématite
(Récoltée aux Montées Pélissier)

Argilite gréseuse du Trias (Récolté à la Gouille au Bouc)

Calcaire liasique (Récolté à la Grange des Faux)

Grès versicolore

Il s'agit d'un grès microbrèchique datant du Permien à priori (notice carte géologique Chamonix). La couleur violette est dûe à la présence de fer, en lien probable avec le sol latéritique de l'époque. A noter: la présence de nombreuses petites lacunes dans la masse du grès, restes probables de son ancienne porosité (taches oranges).

"Autres"

Voici quelques exemples de roche qu'il n'est pas réellement possible de classer dans les catégories ci-dessus. Il s'agit de toutes les roches broyées , déformées, écrasées, etc. par des failles.

Quatre types de structures sont différenciés, selon l'amplitude des déformations mécaniques :

 

 

Sans ou peu de mouvements différentiels

Avec mouvements différentiels

La déformation affecte seulement la roche

Kakirite

Brèche tectonique

La déformation affecte les minéraux

Cataclasite

Mylonite

(© Les roches métamorphiques, R. CHESSEX)

 

Brèche tectonique  de gneiss(Récoltée dans le torrent de Lapaz - Aiguilles-Rouges)

 

Il s'agit d'un gneiss broyé au niveau d'une faille, dont les éléments ont été cimentés par du quartz issu de circulations hydrothermales.

Brèche tectonique de gneiss (Récoltée dans le couloir du Brévent - Aiguilles-Rouges)

Sur cet échantillon, le "ciment" est constitué de pyrite.

Mylonite (faille des Trapettes  - Aiguilles-Rouges)

 

Il s'agit d'une "roche" constituée par les éléments minéraux complètement broyés de la roche encaissante (schiste viséen) par le rejeu d'une faille. La finesse de la granulométrie engendrée, ainsi que le frottement sous pression, donnent cet aspect lustré rappelant étrangement l'anthracite ("charbon").

Enclaves

 

 

Le granite du Mont-Blanc, de part son origine plutonique, contient de nombreuses enclaves de roches, de quelques centimètres à plusieurs dizaines de mètres. Ces fragments de roche ont pour la plupart été arrachés aux roches encaissantes du granite lors de sa formation, puis emballés dans ce dernier, pour remonter avec lui.


Enclave d'amphibolite de l'aiguille de l'Etala.

 

 


Détails d'une lame mince vue au microscope polarisant en lumière polarisée analysée (LPA - pléochroïsme maximal).

 

 

 


Enclave de paragneiss au pied de l'aiguille de l'M.

 

 

 


"Crapauds" dans le granite du Mont-Blanc (secteur moraine des Rognons).

Haut Accueil Géologie Minéraux Fossiles Mines Glaciologie Itinéraires Curiosités


Copyright (c) Chamonix - 2008-2019. Tous droits réservés.