Les sackungs


Photo sensible à la souris.
Sackung de Planpraz. Plan de faille de 5 m de hauteur.

Les sackungs (d'un mot allemand signifiant "affaissement") correspondent à des failles normales subverticales dont la lèvre aval est toujours décalée vers le haut par rapport à la lèvre amont. Ce type de faille est activé par le réajustement rocheux des versants abrupts suite au retrait des glaciers würmiens. La glace n'appuyant plus sur les versants, la roche se décomprime et tend à fluer horizontalement entraînant un enfoncement de quelques mètres des crêtes sommitales.


Situation au Würm.
(à noter: la symétrie quasi parfaite des épaulements de part et d'autre de la vallée)


Situation après la déglaciation.
(taille des failles volontairement exagérée)


Photo sensible à la souris.


Sackung de Planpraz vu dans sa longueur. Le plan de faille plonge de 80° vers le NO. Les prolongements NE et SO restent à déterminer.

 

 



Photo sensible à la souris.

La faille bifide du lac Cornu.

 

Un magnifique plan de faille double, visible en amont du lac Cornu, traverse le vallon de part en part et se poursuit jusqu'aux lacs Noirs. En première approche, il s'agit d'une faille sénestre reprise en partie en sackung (inclinaison de 70 à 80° vers le SE), plan de faille normale récent.

 

 

 

 


Sur le versant Nord de La Charlanon, dans le prolongement du Cornu et en parallèle de celui de Planpraz, se trouvent quelques sackungs de plus ou moins grande importance et de directions légèrement obliques entre eux.

 

Beau miroir de faille de 3 m de hauteur environ. A noter en arrière plan, dans le prolongement du sackung, la "petite aiguille de Charlanon" qui est probablement également disséquée par le rejeu normal d'une faille.

Magnifique preuve que le rejeu de la faille a eu lieu après la déglaciation: les stries buttent directement sur le miroir de faille subvertical, les stries en aval (côté droit de la photo), situées sur le ressaut rocheux, étant ici surélevées de 1,7 m environ.

Belle portion de sackung de 3 à 6 m de hauteur environ.

 

 

 


Entre le sommet du Brévent et Bellachat, un sackung est nettement visible dans le paysage. Néanmoins, côté Bellachat, son prolongement devient moins évident, d'autres phénomènes structuraux étant entrés en action dans ce secteur (failles anciennes).

 

 

 

 


 


Photo sensible à la souris.


Sackung de l'Index. Le décrochement vertical est de 3 à 4 m au plus ici, avec un plongement subvertical.

 

 


Photo sensible à la souris.
Sackung de l'Index.

La partie sommitale du décrochement ayant été polie par endroit par le glacier local, il est à supposer que le mouvement vertical s'est amorcé juste avant le désenglacement complet de la vallée de Chamonix et s'est poursuivi par la suite, puisque sinon, la dépression à l'arrière aurait été comblée par de la moraine et des blocs.

 

 

 


 

 

Retour